TÉLÉCHARGER YOUSSOUPHA MENACE DE MORT MP3

TÉLÉCHARGER YOUSSOUPHA MENACE DE MORT MP3

TÉLÉCHARGER YOUSSOUPHA MENACE DE MORT MP3

Flash Actu E. Par AFP Le journaliste du Figaro et chroniqueur Eric Zemmour a obtenu auprès du tribunal correctionnel de Paris la condamnation du rappeur Youssoupha Mabiki et de son producteur EMI Musique France pour une chanson où l'artiste menaçait "ce con d'Eric Zemmour ", selon un jugement consulté aujourd'hui. Youssoupha Mabiki a été condamné à euros d'amende avec sursis, tandis que la directrice générale d'EMI Musique France, Valérie Queinnec, a écopé d'une amende de euros avec sursis. Ils devront également verser à Eric Zemmour 1.

Nom: youssoupha menace de mort mp3
Format:Fichier D’archive (mp3)
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:7.65 Megabytes

Le nom de l'album est dévoilé le 26 novembre suivant sur Skyrock , durant l'émission Planète Rap. L'album est précédé de la mixtape [Quoi?

Le premier extrait de l'album est Menace de mort, sorti le 14 septembre [2]. Le clip sortira le lendemain [3].

Il est ensuite suivi du titre Espérance de vie, sorti le 31 octobre [4] , et sera lui aussi accompagné d'un clip le 18 décembre [5]. Enfin, le troisième extrait est Histoires vraies avec Corneille est sorti le 11 décembre [6].

À noter que le titre Irréversible a fuité sur le net, ainsi quelques internautes ont eu le privilège de l'écouter avant sa sortie officielle. La pochette de l'album a été dévoilée le 7 décembre à travers une vidéo promotionnelle, accompagnée d'un titre exclusif Google avec Sam's [7].

Ils devront également verser à Eric Zemmour 1. L'outrage reconnu Les paroles incriminées étaient les suivantes: "A force de juger nos gueules, les gens le savent, qu'à la télé souvent les chroniqueurs diabolisent les banlieusards, chaque fois que ça pète on dit que c'est nous, je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d'Eric Zemmour".

Le journaliste avait alors porté plainte pour injure. Dans un jugement rendu hier, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris lui a donné raison.

Elle a considéré que le groupe de mots poursuivi avait bien "une portée outrageante et méprisante en ce qu'il s'insère en point d'orgue d'une menace implicite ou d'un appel à faire taire un individu, au surplus nommément désigné, ce qui est précisément contraire aux fondements de la liberté d'expression dans une démocratie. Dans son jugement, le tribunal admet que les propos d'Eric Zemmour à l'égard des rappeurs sont "incontestablement déplaisants voire péremptoires", mais juge-t-il, "il existe une véritable disproportion entre une opinion émise sur un genre musical et le fait d'insérer même dans une oeuvre artistique une expression injurieuse ayant pour objet de faire taire un chroniqueur".

Dans ce "je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d'Eric Zemmour", on ne voit qu'"une expression injurieuse "? N'est-ce pas plutôt ce qu'on nomme en français une menace de mort?