TÉLÉCHARGER MAIS OU EST DONC PASSÉ LA 7EME COMPAGNIE

TÉLÉCHARGER MAIS OU EST DONC PASSÉ LA 7EME COMPAGNIE

TÉLÉCHARGER MAIS OU EST DONC PASSÉ LA 7EME COMPAGNIE

Critique : Que de choses à dire sur ce film et sa trilogie! Le regard que je lui porte est déjà un discours en soi sur toute ma cinéphilie, la manière dont j'estime pouvoir savourer toutes les voies créatrices de ce support. J'ai tant à dire. Il y a tellement de possibilités de s'éparpiller que j'ai laissé beaucoup de temps avant d'oser chroniquer cette 7e compagnie. Un Graal, alors que ce ne sont que trois petits films, il faut l'avouer.

Nom: mais ou est donc passé la 7eme compagnie
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:41.20 MB

Les véhicules militaires apparaissant dans le film sont donc souvent des surplus de l'armée américaine repeints aux couleurs de l'armée française ou allemande, ou maquillés avec des panneaux de bois pour les faire ressembler à la forme des véhicules d'époque.

L'avion de chasse français et l'avion allemand sont des North American T. La dépanneuse de chars allemande est montée sur une base d' Half Track.

Mais où est donc passée la 7ème compagnie? Phrases cultes

Les panzers allemands sont des M24 Chaffee. C'est ce sourire nostalgique et bienheureux qui barre le visage de Pierre Mondy au moment d'éteindre le feu et qu'un "vous v'nez chef?

La musique d'Henri Bourtayre très douce joue justement sur ce sentiment, cette nostalgie de feu de camp avec une mélodie portée par un harmonica délicat, presque une berceuse qui sent l'herbe, pas celle qu'on fume, celle qu'on hume.

Les trois enfants s'endorment sous leurs fougères et oublient tout, notamment leurs femmes. Alors que pour Mondy sa position conjugale défaillante sera mise en exergue dans le troisième volet de la série. Mais un inquiet "Qu'est-ce que va dire Paulette? Il est vrai que ce qui le ronge et le flétrit est bien plus son incompétence professionnelle.

Mais où est donc passée la 7ème Compagnie ?

Sa quincaillerie ne marche pas bien, les comptes sont au rouge. Il est pourtant bien dans sa propriété. Ou bien veut-il le croire? Elle lui donne un statut social, du galon, presque une notabilité face à ses deux sous-fifres.

Mais ce n'est qu'illusion bien entendu, une chimère qui s'évanouit quand il rencontre celui qui est son véritable supérieur, au militaire comme au civil, le lieutenant Duvauchel Erik Colin , président de la Société Nationale des Ustensiles Français qui possède réellement sa quincaillerie.

Il faut voir le jeu de Mondy quand il se rend compte de son criant manque de bol : tomber par hasard sur un officier qui sait la réalité de ses compétences et de son statut Mondy est un formidable comédien.

Dans cette 7e compagnie, il a deux ou trois scènes où il réussit à montrer quelques facettes de son grand talent : un timing impeccable, une richesse dans la gestuelle, un très efficace sens du naturel et beaucoup de variété dans les expressions.

Un acteur puissant et intelligent qui a connu ses heures de gloire dans les années 70 et 80 et pour qui je voue volontiers un culte, une profonde affection en même temps qu'une vive admiration.

Ça parle de

Je pourrai presque en dire autant de Pierre Tornade, comédien qui s'est fourvoyé dans un nombre indécent de navets, mais qui sur ce film et plus encore sur le second fait montre d'une belle maîtrise sur peu de scènes et qui sonnent juste, plutôt graves même. Il possède en outre une voix mémorable pour les plus vieux qui ont été jeunes du temps où Astérix était un dessin animé, celle d'Obélix. Bref, lui aussi fait partie de ces figures habituelles qui ont marqué ma jeunesse.

Hé oui, évidemment, ce film m'est particulièrement accessible également à titre de "madeleine". Je ne suis pas dupe, la nostalgie est un élément fondamental de cette adoration déraisonnable.

Télécharger Sonnerie 7eme Compagnie – Générique Officiel

Le fait que cette série soit -comme elle a toujours été- tous les ans diffusée participe pleinement à l'engouement et l'appropriation des personnages par les spectateurs. Les esprits chagrins diront volontiers qu'à force de bouffer de la merde on finit par l'apprécier. Mais comme j'essaie de le décrire depuis tout à l'heure cette série ne peut pas être confondue avec le tout-venant qui s'oublie. Je crois foncièrement que le "crime" ne paie pas et qu'il faut un minimum de talent et d'huile de coude pour qu'une série comme celle-là perdure au box-office.

Alors certes, ma dernière revoyure m'a confirmé ce que je savais déjà : l'humour français de ces années là a pris un méchant coup de vieux. Justement sans doute parce qu'il n'est pas vraiment méchant.

La troupe du Splendid et ses petits enfants de la télé ont beaucoup plus faits leurs dents en les montrant. Alors définitivement le succès de ce film bucolique tient à sa joie communicatrice, l'insouciance des trente glorieuses qui ose jusqu'à rire de la guerre, se foutre avec allégresse de ce qui jusqu'alors constituait un choc national, la défaite de 40, la débâcle et l'exode.

Car si Gérard Oury avait réussi à rendre la guerre comique avant Lamoureux, il ne faut pas oublier qu'il montrait celle de la résistance. Or, ici, Lamoureux a l'idée géniale et couillue de filmer une bande de vaincus, de bêtes mais pas méchants nullards, la France incompétente, plutôt crétine et c'est justement ce regard plein de bonté au fond qui permet d'exorciser cette honte nationale. Avec ce rire cathartique, Lamoureux offre une jolie opportunité de tourner la page, de prendre du recul sur une période qui n'est pas non plus édulcorée de manière malhonnête ni excessive.

On reste dans le cadre d'une comédie consensuelle dont le discours politique reste limité et traditionnel car l'objectif principal demeure de faire rire le maximum de personnes. Je ne suis pas sûr qu'il y ait finalement d'autres ambitions. Il se trouve que le film échappe peut-être en partie aux ambitions restreintes du réalisateur et de la production.

Mais où est donc passée la 7ème compagnie? Phrases cultes

M'enfin je ne fais là que supputer n'ayant jamais entendu ni lu Lamoureux s'exprimer sur le sujet. Tant pis pour ceux-là. Chaque fois que je le vois, un grand plaisir coupable me submerge. Le film représente quelque chose de familier, d'affectif, un rendez-vous rassurant peut-être, l'occasion de revoir des amis, une heure et demie souriante, dépaysante, l'aspect touristico-historique n'est pas à renier.

Un gros bonbon sucré, pas trop plein de colorant, une saveur simple, réconfortante. A l'hôpital, il fait la rencontre d'une Roumaine, la belle Aurélia Valéano.

Une fois guéri, il Rien ne semble pouvoir freiner l'ascension de cette troupe pas du tout nette. Sauf qu'une concurrence imprévue pointe le bout de son Ils sont fous ces sorciers : Julien est envoyé par son patron à l'île Maurice, où il fait la connaissance d'Henri, un chômeur professionnel.

Un soir de beuverie, les deux hommes se soulagent au pied d'une statue sacrée. Offensés par ce C'est pas parce qu'on n'a rien a dire qu'il faut fermer sa gueule : Trois voleurs minables rivalisent d'ingeniosite pour percer le mur des toilettes de la gare de l'Est et ouvrir le coffre de la caisse de retraite de la SNCF. D'autant qu'Obélix est amoureux de Falbala