TÉLÉCHARGER CREEPSHOW 2

TÉLÉCHARGER CREEPSHOW 2

TÉLÉCHARGER CREEPSHOW 2

George A. Romero ne souhaitant pas réaliser cette suite, il passa la main à Michael Gornick, chef opérateur avec lequel il avait déjà travaillé sur le premier Creepshow, ainsi que Martin , Zombie , Knightriders ou Le Jour des morts-vivants [4]. Creepshow 2 fut le premier film de l'acteur Holt McCallany et le dernier de l'actrice Dorothy Lamour. Pour le segment L'Auto-stoppeur, le rôle d'Annie Lansing le chauffard en délit de fuite fut initialement confié à l'actrice Barbara Eden , mais celle-ci dut quitter la production durant les premiers jours de tournage, et fut donc remplacée par Lois Chiles.

Nom: creepshow 2
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:71.77 Megabytes

Creepshow 2 fut le premier film de l'acteur Holt McCallany et le dernier de l'actrice Dorothy Lamour.

Pour le segment L'Auto-stoppeur, le rôle d'Annie Lansing le chauffard en délit de fuite fut initialement confié à l'actrice Barbara Eden , mais celle-ci dut quitter la production durant les premiers jours de tournage, et fut donc remplacée par Lois Chiles.

L'auteur Stephen King fait une apparition dans le dernier segment L'Auto-stoppeur.

Creepshow – 3 La Caisse

La nappe de mazout gélatineuse agrippant puis dévorant rapidement les chairs de ses proies m'a fait penser à la substance de "le blob" la version de Une menace implacable vraiment terrifiante. Mais c'est la dernière histoire qui nous intéresse sur ce blog.

On y voit un zombie indestructible très tenace poursuivant sans relâche la femme qui l'a tué. Le mort-vivant bien fait est vraiment flippant.

On appelle la police, demanda le jeune garçon. Il commença à fouiller dans son sac.

Elle avait 70 ans. Dans le même genre. Le vieil homme observa la pochette avant de constater: A fond la caisse Rachel est une call-girl fracais tue ses clients.

Danny lança un regard interrogateur à son grand-père avant de se lever et de se planter devant la porte. On en regarde une, deux, trois…et là, on comprend que le film sera pénible à terminer.

Heureusement que le film ne se prend pas au sérieux.