TÉLÉCHARGER BLANCHE GARDIN JE PARLE TOUTE SEULE

TÉLÉCHARGER BLANCHE GARDIN JE PARLE TOUTE SEULE

TÉLÉCHARGER BLANCHE GARDIN JE PARLE TOUTE SEULE

Copié dans le presse-papier C8 diffuse le spectacle qui valut à Blanche Gardin un Molière , "Je parle toute seule". Cette humoriste joue sur le malaise de son public avec virtuosité et piétine allègrement les tabous. Nombreux sont ceux qui l'ont découverte en mai dernier, à la cérémonie des Molières. Un sommet d'humour grinçant.

Nom: blanche gardin je parle toute seule
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille:64.77 MB

D'autant qu'elle a eu l'honneur de se le remettre!

Elle a été révélée dans une série Entre et , elle est Hélène Grilloux, l'un des personnages principaux de Workingirls. Elle a été punk à chien!

A 17 ans, elle quitte le domicile parental pour un road trip en Europe qui tourne mal. Après quelques mois, en manque de sous, elle devient punk à chien, en marge de la société.

Recherche rapide

Son père la récupère et la remet dans le droit chemin. Même si un one-woman show filmé, c'est moins bien qu'en vrai dans une salle de spectacle.

L'humour de Blanche Gardin repose sur le malaise. La gêne du public est un ressort comique fabuleux. Le suicide, la dépression, les chauves, Cyril Hanouna Le décalage entre son allure une femme de 40 ans, souriante et apprêtée et les horreurs qu'elle assène ajoute, évidemment, à l'effet comique.

Blanche Gardin parvient à nous faire rire en parlant de suicide, de sodomie, de solitude, de dépression, de boulimie, de Cyril Hanouna ou encore des chauves. Au départ, Il faut que je vous parle, c'était surtout une grosse envie de remonter sur les planches et de dire à quel point ça n'allait pas.

Plus de séries TV et films

Il y a eu une vraie reconnaissance de mon travail et de la situation que je vivais ; les gens se sont retrouvés peut-être. Tout est lié : je parle de puissance, de mégalomanie, de la manière dont on change radicalement dans sa vie, de l'absurdité de la question de l'identité.

Rien n'a bougé depuis l'année dernière. C'est devenu vital.

Le rire est une mise à distance : plus un événement est dramatique, atroce et injuste, et plus ce mécanisme est systématique chez moi. Le 13 novembre, j'étais seule dans mon appart, le 16, je faisais un plateau d'humoristes avec 3, 4 minutes sur les attentats.

Les gens riaient tellement fort, ça faisait presque peur.