Loading...
You are here:  Home  >  Radio Tetiane  >  Current Article

Agriculture: La France honore Macky

By   /  octobre 24, 2018  /  No Comments

    Print       Email

 

L’Académie d’Agriculture de France a décerné une médaille d’or au Président de la République. La cérémonie de distinction a eu lieu au Palais de la République. Occasion saisie par Macky Sall de partager sur les prouesses réalisées cette année en matière d’agriculture.

 C’est la première fois que l’Académie d’Agriculture de France honore un Chef d’Etat. C’est le constat fait par le secrétaire perpétuel de ladite Académie. Selon Gérard Tendron, créée en 1761, cette Académie est la plus ancienne au monde.

« Macky Sall est un brillant Président avec une carrière riche. Il a gravi les échelons en  étant directeur de Petrosen, ministre de l’Intérieur, Premier ministre et Président de l’Assemblée nationale. Il s’est beaucoup intéressé à la science », dit-il.

A l’en croire, le leadership de Macky Sall n’est plus à démontrer dans le G15. « Il a intensifié son combat pour le développement du Sénégal mettant en place le Plan Sénégal émergent. Il a bâti une agriculture durable et compétitive », souligne M. Tendron.

A son avis, des performances sont été réalisées dans le domaine agricole, locomotive de la croissance du Sénégal. « L’histoire lui a donné raison car en 2017, 2,5 tonnes de céréales, 1 million de tonne d’arachide, 1,5 tonne de riz et d’autres productions ont connu une augmentation considérable. L’agriculture est la force  motrice qui doit tirer la croissance du pays. Macky Sall a une vision claire et une volonté politique claire de faire de ce secteur une haute priorité », fait savoir Gérard Tendon.

Et de renchérir : « Le Sénégal est l’un des rares pays africains qui tire son épingle du jeu par respect aux normes agricoles internationales établies.

Des efforts considérables ont été consentis avec la modernisation de l’équipement rural, l’augmentation de la production, entre autres ». Il indique que cette situation est due à la pertinence des projets mis en œuvre et le retour à la terre des jeunes pour une agriculture moderne et rémunératrice. « Cette distinction qui récompense ses efforts, contribue de manière significative à l’essor de ce secteur », dit-il.

Macky:  «Cette distinction, au-delà de ma personne, honore le monde agricole »

Pour le Chef de l’Etat, Macky Sall, cette distinction, au delà de sa personne, honore le monde agricole en passant par les producteurs familiaux aux grands producteurs.

« Cette politique traduit une vision et conviction très fortes de l’agriculture qui est au cœur de l’économie et du développement pour une indépendance économique.  Un peuple qui se veut indépendant se nourrit par lui-même », martèle Macky Sall, qui est d’avais qu’on ne peut pas dépendre de l’importation.

Selon lui, il faut une meilleure valorisation de nos cultures et une révolution des mentalités en passant par le changement de nos habitudes. « L’agriculture ne doit pas être une activité par défaut, mais doit s’inscrire dans une dynamique de prospérité, incubateur de richesse nationale. Ils sont nombreux aujourd’hui ces jeunes qui se ruent vers l’agriculture », tient-il à préciser. A l’en croire, de 2012 à 2018, 11% du budget national a été attribué à ce secteur, bien plus que les normes internationales.  « 70% des subventions sont allouées à l’agriculture. La production arachidière est passée de 40 tonnes à 120 tonnes, les semences certifiés de 6 mille à 50 tonnes pour l’année dernière et les subventions sur les produits phytosanitaires sont maintenant à 100% », renseigne le Chef de l’Etat. Ce qui, à son avis, contribue à l’emploi des jeunes et lutte contre l’émigration clandestine.

« Mais la production ne suffit pas, car il y a beaucoup de pertes post récoltes avec des produits comme la tomate, les pommes de terre. C’est pourquoi nous pensons à la construction de magasins de stockage et d’autres mesures vont suivre pour la transformation et l’amélioration du commerce en fixant des prix planchers pour certains produits », informe le Chef de l’Etat. Sur les défis à relever, Macky Sall souligne les changements climatiques et la pause pluviométrique. « Il ne nous faut juste pas des réactions urgentes, mais d’anticipation et d’adaptation pour faire face à la pause pluviométrique avec la mise en œuvre de programmes anticipatifs et diversifier nos cultures avec la disponibilité des semences», dit-il.

Sur ces défis, il ajoute le renforcement de la résilience au Ferlo avec la création d’un nouveau bassin de 3650 mètres cubes, promouvoir l’apprentissage des sciences agricoles avec une université dédiée à l’agriculture. « Je ferai en sorte que notre agriculture gagne ses lettres de noblesse et qu’elle soit génératrice de revenus. L’agriculture qui nourrit son homme ne doit pas se limiter à l’autosuffisance alimentaire, mais à la conquête des marchés internationaux », ambitionne Macky Sall qui informe en ce sens que des tonnes d’arachide sont exportées en Chine cette année.

    Print       Email
  • Published: 3 semaines ago on octobre 24, 2018
  • By:
  • Last Modified: octobre 24, 2018 @ 11:23
  • Filed Under: Radio Tetiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

RDC: à Kamako, les hôpitaux débordés par l’afflux de réfugiés

Read More →