Loading...
You are here:  Home  >  Religion  >  Current Article

El hadj Oumar Tall et ses enfants: Tidiane, Amadou, Makiou, Dayé,Mountakha, Bassirou,

By   /  octobre 17, 2018  /  No Comments

    Print       Email

 

De son vrai nom Saïdou Nourou Tall, né entre 1794 et 1797 à Halwar, il est le fils de Seydou Tall et de Sokhna Adama Thiam. Il est le quatrième fils de son père et le huitième de sa mère. Toucouleur descendant d’une grande famille de notables et chefs religieux, il a commencé à approfondir sa connaissance de l’islam grâce à Abd el-Karim, un lettré musulman originaire du Fouta-Djalon, membre de la confrérie Tidjaniya. À partir de 1827 et pendant dix-huit ans, El Hadj Oumar Seydou tall entreprend plusieurs voyages. Il se rend à Hamdallaye sur le Niger où il rencontre Amadou Cheikhou, puis séjourne plusieurs mois à Sokoto à la cour de Mohammed Bello. Il traverse ensuite le Fezzan et se rend au Caire avant d’atteindre La Mecque où il reçoit les titres d’El Hadj Oumar et de Calife de la confrérie soufi Tidjane pour le Soudan (1828). Il séjourne ensuite à l’Université al-Azhar du Caire, puis chez le sultan du Bornou dont il épouse une fille, à la cour de Mohammed Bello dont il épouse également une fille, enfin à Hamdallaye chez Amadou Cheikhou, qui cette fois-ci l’accueille beaucoup moins favorablement. Puis il est emprisonné par le roi animiste bambara de Ségou. Lorsqu’il est relâché, il se rend dans le Fouta Djalon où l’almami l’autorise à créer une Jawiya (1841). Pendant treize ans, il prêche la doctrine de la Tidjaniya d’abord au Fouta-Djalon, puis à (actuelle Guinée) en 1848.

Venu du Fouta il remonta le Gadiaga, passa par Kouloun, Yélimané, Fanga, Dioka, Simbi, (miracle de la soumission du Massassi Kandia Mamadi). Entrée à Nioro. Karounga Diawara allié du prophète se révolte contre les méthodes de répartition des butins de guerre. Il fut vaincu et exécuté à Bassaka après avoir été délogé de son village natal Diabigué au Kingui.

Il triompha de la coalition Diawara-Massassi-Bambara du à Macoya. Signalons que cette alliance est arrivée trop tard, car elle eut lieu après la soumission d’une partie des Massassi dirigés par Kandia Mamadi. El Haj Omar échoue au siège de Médine en 1857.
Prise de Ségou, poursuite de Bina Ali jusqu’à Hamdallaye auprès de Ahmadou Ahmadou, roi des Peul du Macina où il disparut dans les grottes à en 1864.

Les fils d’El Hadj Oumar Tall

Ahmadou Cheikhou s’est installé à Ségou, c’est le Lam Dioulbé : Empereur et chef de file des croyants de l’Ouest, le fils aîné du prophète Omar ou plus exactement du Waliou-Omar (Homme de Dieu , savant et « clairvoyant »).

à Nioro se révolte contre Ahmadou et se fait sauter avec ses proches après l’échec d’Ahmadou à le raisonner. Il est remplacé par le fils de Ahmadou, Madani ?
Saïdou au Khaniaga ou Khaniaremmé, résidence à Hamaké.
Nourou au Diafounou ne put empêcher de se révolter, il fut tué lors du siège de la ville.
au vit à , il suivit Ahmadou au Macina en 1891.
Dahi au Kaarta proprement dit, résidait à Diala (futur cercle de Bafoulabé) mourut avec Mountaga à Nioro.

Daha à Dianguirdé (capitale Farabougou), il souleva le Kaarta contre Ahmadou et se fit sauter à où il fut assiégé par ce dernier.
Mounirou au Massina. (a t-il remplacé Mahd’ani ?)
Mahi régnait sur le Kaarta, il épousa la cause de Mountaga se barricada dans le village des Niakhaté de Lambidou assiégé en 1886 par Ahmadou.

Archinard prit Ségou en 1890 (il remplace Galliéni en 1888) et Oussébougou village allié des Toucouleur. De Kayes, en 1890 il s’attaque à Ahmadou qui prit la place de Mountaga à Nioro. Résistance de Ahmadou à Ségala, Koniakari, Yélimané, Niogoméra. Résistance héroïque des Toucouleurs à et à Katia. Dernier baroud d’honneur à Léwa sans succès. Nioro nouvelle capitale est prise le 1er janvier 1891 à 11h 40. Il rejoignit Mounirou au Macina en passant par le Sahel.

Un grand merci au Pr Yaya SY (Anthropologue, Professeur d’Histoire)

Aguibou Tall, fama de Bandiagara.
    Print       Email
  • Published: 1 mois ago on octobre 17, 2018
  • By:
  • Last Modified: octobre 17, 2018 @ 3:05
  • Filed Under: Religion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Gamou 2018 : Le train bleu reprend service

Read More →