Loading...
You are here:  Home  >  Musique  >  Current Article

Allah Walli, figure de la musique traditionnelle peulh au Sénégal

By   /  septembre 28, 2018  /  No Comments

    Print       Email

 

Ils sont quatorze artistes à former un seul groupe : Allah Walli, un orchestre traditionnel bien connu des mélomanes de la région de Tambacounda et d’ailleurs. Des mélomanes qui en sont devenus des inconditionnels depuis plus de 30 ans. L’histoire débute en 1982 à Tambacounda. A cette époque, Allah Walli était une bande de copains partageant une seule et même passion, la musique folklorique. Des débuts dans l’art certes difficiles, mais plus tard le succès que la troupe va connaître, fera oublier la dureté du métier d’artiste-musicien.« Allah Walli », comprenez par-là un concept peulh, littéralement traduit en langue de Mollière « Que Dieu nous aide ». Justement cette prière, le Tout puissant l’a bien exaucée. Puisque même avec l’épreuve du temps, Allah Walli a dorloté des générations entières en leur habituant aux belles sonorités peulh. Des sonorités obtenues avec des flûtes, des sifflets, des calebasses, des bolombatas (batterie), des djembés, etc. Que des instruments traditionnels avec lesquels Allah Walli s’est produit au Maroc, en France. Sans évoquer les nombreux festivals auxquels ils ont participé un peu partout dans le Sénégal.

Allah Walli alias bourrés sans loi

Primé à deux reprises au Festival national des arts et cultures (FESNAC) comme meilleur groupe en 2003 et 2005, l’orchestre dont le leader vocal se nomme Ibrahima Diallo appelé populairement « Bourré sans lois », s’identifie à une région : Tambacounda. La reconnaissance et l’amour des Tambacoundois envers ce groupe sont extraordinaires. À chaque manifestation populaire comme officielle, la troupe de « Bourré sans lois » est au premier plan pour assurer le maestro. Femmes, hommes, enfants, adultes n’hésitent pas à monter leur talent de danseur à chaque fois qu’Allah Walli déclenche ses premières notes musicales avec maestria. Leur sonorité est devenue irrésistible. Le leader vocal, les neuf instrumentalistes avec les quatre danseurs continueront à poser du bon son traditionnel dans les parois auditifs des curieux et des férus, assure leur porte-parole. Et même devant une vieillesse inévitable, la troupe s’active d’arrache-pied pour préparer la relève. Actuellement, l’orchestre participe à la neuvième édition du FESNAC à Kolda au sortir de laquelle il voudrait être vainqueur. En tout cas, quelle que soit l’issue de cette compétition qui regroupe toutes les régions du Sénégal, Allah Walli continuera à chanter la paix, la solidarité, le respect du prochain, etc. Même si leur plus grande ambition tarde toujours à se réaliser, à savoir sortir enfin un album.

Allah Walli alias bourrés sans loi

    Print       Email
  • Published: 3 semaines ago on septembre 28, 2018
  • By:
  • Last Modified: septembre 28, 2018 @ 3:37
  • Filed Under: Musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Bercy de Pape Diouf : une bagarre générale entre pro et anti Macky avant le show

Read More →