Loading...
You are here:  Home  >  Invite  >  Current Article

SADAGA RÉPOND À IDY : « De quelles souffrances parle-t-il, celles qu’il a créées ou celles que son mentor a laissées en partant ? »

By   /  août 22, 2018  /  No Comments

    Print       Email

 

En se désolant, en ce jour de l’Aïd-El-Kébir,  des  » souffrances  » des Sénégalais, Idrissa Seck, candidat à la prochaine Présidentielle au Sénégal, a déclaré faire allusion aux étudiants, aux immigrés clandestins, aux paysans… Une sortie qui a eu le don de faire sortir l’honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga de ses gonds. Depuis Darou Salam Polé où il fête la Tabaski,  le leader politique Apériste de Touba a tenu à poser une  ou deux questions à l’ancien Premier ministre.   » Qu’il nous dise de quelles souffrances il parle. Parle-t-il des souffrances qu’il a causées aux Sénégalais en faisant évaporer les 45 milliards alloués aux chantiers de Thiès ? Ou, peut-être fait-il allusion à ce capital souffrance que son ancien patron a laissé sur place après sa défaite en 2012 ?  »

L’honorable député confie beaucoup compter sur l’ancien maire de la Capitale du Rail pour éclairer sa lanterne sur ces deux interrogations. En effet, tente-t-il d’expliquer ;  » les Sénégalais n’ont pas connaissance de souffrances créées par l’actuel régime. Car, ajoute-t-il, pour ce qui concerne le Président Macky Sall, tout le.monde s’est accordé à dire qu’il s’évertue depuis 2012 à atténuer ces souffrances des populations Sénégalaises qui n’avaient ni eau, ni électricité avant la dernière alternance. Par conséquent, nous ne savons pas de quoi il parle.  »

Abdou Lahad Seck Sadaga de se réjouir  » d’entendre les Sénégalais dire, par eux-mêmes, le satisfecit qu’ils ont par rapport au Président Macky Sall.  » Il ne terminera pas non sans interpeller ceux qui disaient que la Tabaski allait être plombée par un déficit de moutons.

    Print       Email
  • Published: 1 mois ago on août 22, 2018
  • By:
  • Last Modified: août 22, 2018 @ 5:44
  • Filed Under: Invite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Robert Sagna: « Un monument de la république s’en va »

Read More →