Loading...
You are here:  Home  >  Lutte Traditionelle  >  Current Article

La lutte sénégalaise

By   /  août 22, 2018  /  No Comments

    Print       Email

 

La lutte est un sport très prisé par les Sénégalais. Elle reste le sport traditionnel par excellence et bénéficie d’un engouement particulier depuis l’avènement de la génération « Boul Fallé » initié par Mouhamed Ndaw, allias Tyson. La lutte était autrefois une fête rythmique qui intervenait après une récolte abondante chez les Sérères, après une bonne pêche chez les Lébous. Elle permettait, tout en se divertissant, de mesurer la valeur et l’adresse des guerriers. Des tournois de lutte étaient organisés pour déterminer le champion du village entre les localités voisines. La lutte traditionnelle a fait place à la lutte avec frappe, qui s’est professionalisée. D’importants investissements sont réalisés pour entraîner les lutteurs a un niveau international. Les écuries se sont progressivement substitués aux villages. La lutte se déroule dans un cercle délimité par des sacs de sable. Les deux lutteurs se mesurent et chacun essaie de faire trébucher son partenaire. Le premier qui met ses quatre appuis au sol, qui se couche sur le dos ou qui est éjecté hors du cercle est déclaré perdant.

La préparation mystique est fondamentale

JPEG - 10.3 ko
Le ndawrabine

Le « Baccou » consiste à chanter ses prouesses en vue d’intimider l’adversaire et de séduire son public en dansant au rythme du tam-tam. Les griots poussent les lutteurs à se surpasser en chantant leurs éloges.

Le « Ndawrabine » est effectué par le ballet de l’écurie. Habillées en tenue traditionnelle, les femmes dansent avec leur foulard durant toute la durée de la lutte.

Le rôle du marabout est de protéger le lutteur contre le mauvais sort et contre les génies qui apprécient particulièrement les héros. Les incantations et les formules magiques aident à la victoire.

Les « xons » : les gris-gris des lutteurs

Quel serait l’intérêt d’un combat de lutte sans son cérémonial, son attirail de rituels et de croyances qui donnent à l’évènement toute sa substance, toute sa tension, sa magie ? Au Sénégal, le « xoon » (ou « xoromsi », « xondiomes »), héritage bien vivant de croyances animistes, n’est pas un folklore mais un véritable fait de société.

Qu’on y croit ou non, pratiques obscures pour les uns, hygiène de vie pour les autres, ces rituels magico religieux font partie de notre quotidien. Certains esprits des plus rationnels reconnaissent qu’ils y croient, chacun a au moins un exemple pour témoigner de l’existence de tel ou tel procédé surnaturel.

Rites et traditions

Écuries et école de lute présentes au Sénégal

La lutte connaît un développement figurant avec l’augmentation considérable d’adeptes, l’adhésion des sponsors et la médiatisation occasionnant une « guerre » des télés. Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, ce sport est partout pratiqué au Sénégal. Pour mieux faire connaissance avec ce sport traditionnel en terre sénégalaise, nous vous proposons quelques écuries bien en place avec leurs célébrités.

Ecuries   Lutteurs
Ndakaru Yékini, Yékini Jr, Magnick Ndiaye
Fass Gris Bordeau, Papa Sow, Boy Nar, Tapha gueye 2, Ouza Sow, Bruce Lee, Batika
Génération Boul faalé
Baol Mbollo Tapha Tine, Malien
Walo Lac de Guiers 1 et Lac de Guiers 2, Alioune Seye 2
Hal Pulaa Baboye, Malal Ndiaye
Rock Energie Modou Lo, Khadim Gadjaga, Zarco, Super Diamono, Baye Peul, Malick Métraisse, Yarame Gueye 2
Tay Chigeu Eumeu Sene
Pikine Mbollo Thieck, Action Pikine Mbollo, Thieck Jr
Soumbédioune Bay Kaïré, Kaîré jr, Bismi Ndoye
Falaye Baldé Ama Baldé, Jules Baldé, Safandou
Keur Massar Mbollo Boy Seye
Ibou Ndafa Usine dolé
Door Doorate Zoss, Zoss2, Garga mbosse, Américain
Ecole de lutte Balla Gaye Balla Gaye 2, Elton, Double Less2, Mame Balla
Ecole de lutte Mor Fadam Gouye gui, Sa Cadior
Ecole de lutte Manga Paul Maurice, Papis Général, Seydina Issa Ndiaye, Mamady Ndiaye, Dial Diop
Ecole de Lansar Ness- Feugueuleu, Tigre, Tidjane Faye, Sentel
Mansour Mbaye Rouge Bordeaux, Abass, Saltigué
Boy Bambara Tapha Boy Bambara, Modou Aw, Bouba Camara, Diakhaté
Hlm Keur Diène, Ali Gueumco, Petit, Bourou Tane
Ouagou Niayes- Hlm Kheuyna Jeupe, Alioun Lourd, Balla Junior, Yékini 3
Ecole de lutte Doudou Baka Sarr Noiro, Mbaye Faye, Yadicone
Doublesse SaThiès
Yeumbeul Mbollo Yawou Dial
Ecurie Yarah Moussa Ndoye, Boy Yarakh, Cadd Gui
Olympique de Ngor Bara Faye, Bara Thiaroye
Mame Mindiss Adama Diouf
Les Tigres Mbaye Gueye jr, Cargo
Académie Sport et Terre Juan
Baol Mbollo Tapha Tine
Sakku Xam xam Saloum Saloum, Pape Modou Lô, Birahim Ndiaye2, El hadji Camara
Thiaroye sur mer Khadim Ndiaye, Issa Pouye, Baye Madione
Sine Saloum Souley Dope, Souley Dope 2, Doudou Khari
Mbour Téfess Bombardier, Assurance de Mbour
Mbour montagne Pakala
Keur Massar Mbollo Boy Seye

JPEG - 13.3 ko
Bombardier
JPEG - 11.8 ko
Mouhamed Ndaw « Tyson »
JPEG - 13 ko
Yékini
JPEG - 12.5 ko
Zoss
JPEG - 15.4 ko
Modou Kharagne Li
JPEG - 18.7 ko
Le combat
JPEG - 18 ko
Bataille psychologique
JPEG - 17.4 ko
Balla Gaye 2
JPEG - 12.2 ko
L’arène
JPEG - 15.4 ko
Animation
JPEG - 9.9 ko
Un combat de titans
JPEG - 6 ko
La prise
JPEG - 6.5 ko
Le lever
JPEG - 14.2 ko
Préparation mystique
JPEG - 12.9 ko
Affrontement psychologique
    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Lutte traditionnelle : Baboye, le combat de la dernière chance

Read More →